Med’Connect

Embarquez pour une aventure scientifique et sociale !

Med’Connect est un projet scientifique interdisciplinaire visant à étudier les effets du changement climatique sur le littoral méditerranéen tout en favorisant l’inclusion sociale autour de ces questions.
Pour sa 1ere édition le projet Med’Connect se déroulera sur le littoral Occitan.

Med’Connect en quelques mots

Med’Connect c’est un voilier d’expédition embarquant à son bord un équipage pluridisciplinaire de scientifiques travaillant avec des jeunes en situation sociale difficile sur des protocoles scientifiques.

En parcourant l’ensemble du littoral d’Occitanie, nous voulons donner l’opportunité à ces jeunes de vivre, au travers de sessions de 4 jours en mer, des expériences fortes et enrichissantes aux côtés de scientifiques engagés en faveur de la conservation de la biodiversité.

Tout au long de la mission des ateliers ludo-éducatifs et la présence d’intervenants qualifiés permettront de créer des échanges de qualité.

Finalement, Med’Connect doit permettre de rassembler les acteurs afin de travailler ensemble sur une problématique d’avenir, en impliquant les jeunes générations.

LES 3 OBJECTIFS MED’CONNECT

Comme vous aurez pu le voir sur notre page Qui sommes-nous, chacune de nos actions répond à 3 objectifs en lien
direct avec la mission de The Lost Compass : Informer, impliquer et inspirer les sociétés pour la conservation de la nature.
On vous détaille ici les 3 objectifs du projet Med’Connect.

1. INFORMER

Le projet Med’Connect vise à répondre à 2 questions scientifiques, l’une du domaine de l’écologie et l’autre de la socio-écologie.

Quels sont les effets du changement climatique sur le littoral Méditerranéen ?

La question étant très générale nous avons fait le choix de la diviser en 2 sous questions, nous renseignant sur 2 milieux différents :
le littoral (terrestre) et l’infralittoral (marin).

Infralittoral

Quel est l’état des populations de sparidés sur la côte occitane ?

Littoral

Quels sont les effets visibles et attendus de l’augmentation du niveau marin sur la côte occitane ?

Afin de répondre à la question écologique nous nous appuyons sur les protocoles développés par l’association Septentrion Environnement, à Marseille, partenaire du projet.

La famille des Sparidae (sparidés) regroupe des espèces communes et ayant un intérêt économique, comme le sar ou la daurade par exemple. Connaitre et suivre l’état des populations est primordial afin de conserver des stocks durables et ne pas mettre en péril l’activité des pêcheurs locaux.
Cette question illustre parfaitement comment la recherche scientifique peut contribuer à améliorer le lien entre l’Homme et la Nature.

Une synthèse bibliographique sera faite sur l’impact des effets de l’augmentation du niveau marin sur la côte Occitane, en partenariat avec les gestionnaires d’Espaces naturels

Réaliser une synthèse bibliographique sur l’impact de l’élévation du niveau marin permet d’établir un état des lieux des connaissances actuelles sur ce sujet, et ainsi servir de base pour les décisions politiques en terme de gestion des espaces.

Quel est le rapport des habitants de la région Occitanie, notamment les jeunes, à la problématique du changement climatique sur le littoral Méditerranéen ?

Concernant la question socio-écologique nous construisons en partenariat avec l’Université de Montpellier le protocole qui sera utilisé sur la mission.
Les jeunes des MECS qui embarqueront sur la mission seront interrogés à ce sujet et un bilan sera effectué en fin de mission. Ce bilan aura pour objectif de déterminer l’impact d’une telle expérience sur la perception d’un public des problématiques environnementales.

Étudier le lien qu’entretiennent les gens avec leur environnement permet de déterminer les points faibles de la relation Homme-Nature dans un contexte donné. Une fois identifiés on peut alors commencer à mener des actions de sensibilisation plus pertinentes et adaptées et donc plus efficaces.

Les informations concernant ces travaux (dates, lieux, protocoles) sont à venir cet été. N’hésitez pas à nous rejoindre sur notre page Facebook pour faire partis des premiers informés !

Comment les données seront-elles valorisées ?

Les données récoltées en Mer et sur terre seront transmises aux associations agissant en faveur de l’environnement sur le littoral Occitan. Elles seront également fournies aux Parcs Naturels Régionaux, et à tous les acteurs du littoral menant des travaux de recherche sur ces problématiques.


2. IMPLIQUER

Un des freins à l’émergence de comportements positifs envers la préservation de l’environnement est le manque de connaissances. Cependant il a été montré que l’expérimentation personnelle a plus d’impact sur le comportement futur d’une personne (Rajecki, D.W, 1982). Autrement dit, savoir que la mer monte est une chose, le voir sur le terrain est plus marquant.
C’est pourquoi nous avons fait le pari d’un projet fédérateur en travaillant en partenariat avec des Maisons de l’Enfance à Caractère Social (M.E.C.S) d’Occitanie, afin de donner l’opportunité à des jeunes de découvrir le monde de l’écologie scientifique en les initiant à nos travaux.

Sur un voilier scientifique chaque équipier à sa place, et son rôle est indispensable au bon fonctionnement du projet.
Ainsi, impliquer ces jeunes c’est leur donner une importance réelle sur un projet d’intérêt général.

Des ateliers pertinents et innovants

Nos animatrices ont construit un programme d’activités en fonction des caractéristiques du littoral Occitan.
Ainsi, sur chaque ateliers les jeunes auront l’occasion d’apprendre dans les grandes lignes les concepts du changement climatique et de comprendre ce qui se déroule sur le littoral qu’ils verront défiler sous leurs yeux pendant 4 jours.
Ici pas de cours théoriques, on met tout en pratique. Chaque concept présenté est illustré par des expériences que les jeunes réalisent eux-même encadrés par notre équipe.
Le p’tit plus ? Afin de conserver des ateliers dynamiques nous mobilisons des outils d’éducation à l’environnement innovants : jeu de société coopératif, réalité augmentée et vidéos interactives.


Finalement, ces ateliers sont une occasion unique pour ces jeunes de travailler avec nous en conditions réelles sur des protocoles scientifiques approuvés.


RajeckiI, D.W. (1982) Attitudes: themes and advances (Sunderland, MA, Sinauer)



3. INSPIRER

EN MER

En favorisant les rencontres entre les jeunes et les chercheurs, gestionnaires, et autres acteurs du milieu marin et littoral nous souhaitons rendre à la science une image plus inspirante pour les jeunes générations.
Ces rencontres, associées aux ateliers pédagogiques permettent valoriser l’importance qu’ont les métiers scientifiques aujourd’hui et de rendre la science plus accessible.
Sur Med’Connect on parle d’égal à égal, sur des problématiques qui nous concernent tous, et on réfléchi ensemble aux solutions.


Les sorties en mer sur plusieurs jours jouent un rôle crucial en plongeant les jeunes dans un environnement où les valeurs de travail d’équipe, d’entraide et de respect sont omniprésentes. On espère que le résultat du travail d’équipe de ces jeunes saura en inspirer d’autres.

Lors de la mission ce sont les jeunes qui seront à l’honneur, mais n’oublions pas que si les jeunes sont notre avenir les moins jeunes sont notre présent, c’est pourquoi Med’Connect s’adresse à toutes les générations !
Afin d’inspirer le plus grand nombre notre équipe met en place plusieurs actions à terre.

À TERRE

Des visites du voilier

Dans chaque ville étape, des visites du voilier seront proposées aux habitants les jours précédant le départ.
Lors de ces visites, d’une durée de 30 minutes, le matériel scientifique sera brièvement décrit, ainsi que les principaux objectifs du projet Med’Connect.

Pour conclure ces visites, un conteur emmènera les visiteurs, confortablement installés, voyager dans l’imaginaire des contes et légendes de Mare Nostrum

Des conférences et projections au fil de l’eau

À la fin des sorties en mer de 4 jours des conférences seront animées dans la ville-étape de départ pour présenter Med’Connect ainsi que les projets innovants mis en place localement.
Pour ces conférences l’équipe The Lost Compass à sélectionné des personnalités locales engagées en faveur de l’environnement qui viendront présenter leurs travaux.

Un documentaire scientifique et humain

Afin de valoriser ce travail par l’image, un documentaire sera réalisé afin de retracer l’aventure humaine du projet et de synthétiser les résultats de nos travaux scientifiques. Ce court métrage sera diffusé au printemps 2022.

La projection de ce court-métrage, ainsi que celle du documentaire « La mer monte » actuellement en tournage, seront organisées à bord, et dans les lieux dédiés : salles des fêtes, bibliothèques universitaires, cinémas,…

En bonus, tout au long du projet des vidéos seront mises en lignes pour présenter les travaux réalisés autour de chaque-ville étape, constituant ainsi une web série de 7 épisodes.

Les dates exactes ainsi que les lieux seront communiqués sur les réseaux sociaux.

Des enjeux forts

Écologiques, sociaux et culturels

La mer Méditerranée est la plus grande mer intérieure au monde, mais aussi un lieu de vie unique pour les sociétés humaines et animales. Si pendant longtemps elle a été une mer nourricière, elle a également été la mer des premiers explorateurs, Himilcon et Pythéas, premiers à être sortis de la Méditerranée, à avoir navigué au-delà des colonnes d’Hercule*.

Nous souhaitons aujourd’hui en faire un lieu partagé entre scientifiques, jeunes d’Occitanie et acteurs du tissu associatif régional.

Embarqués à la journée ou sur plusieurs jours, des sessions de terrain animées par des éducateurs à l’environnement permettent d’éveiller des jeunes au milieu marin, créer des vocations et plus largement mieux comprendre le monde qui nous entoure.

*Dans l’Antiquité classique les colonnes d’Hercule est le nom donné aux deux montagnes qui bordent le détroit de Gibraltar : le rocher de Gibraltar et le Djebel Musa.

La Méditerranée est l’un des 36 hotspots de biodiversité du monde : 28% des espèces s’y trouvant n’existent nulle part ailleurs

L’augmentation du niveau marin menace les milieux de faibles altitudes, naturels ou non. En effet d’après le GIEC, l’augmentation du niveau marin pourrait atteindre 1m d’ici 2100 (Bindoff, 2019). Or les sociétés humaines subissent déjà les effets du changement climatique. Les tempêtes se font plus régulières, plus dévastatrices, parfois meurtrières. La compréhension des phénomènes et leurs effets est indispensable à la mise en place de solutions concrètes et durables (Berrianne, 2016). Les enjeux sont majeurs, aussi bien au niveau écologique, social et culturel. L’enjeu écologique est indéniable. En effet, la Méditerranée est l’un des 36 hotspots de biodiversité du monde : 28% des espèces s’y trouvant n’existent nulle part ailleurs (Plante et Ody, 2015).

Le hotspot méditerranéen est le deuxième hotspot du monde par sa surface : 2 085 292 km2. La Méditerranée représente moins d’1% de la surface des océans mais 18% de la faune mondiale peuplent ses eaux. En outre, cela représente plus de 500 espèces de poissons dont 8% sont menacées selon l’UICN (Malak et al., 2011).

Les enjeux sociaux et culturel reposent sur un constat simple : de nombreuses personnes n’agissent pas en faveur de l’environnement par manque d’opportunités. En effet, le contexte social inégal est un frein à l’émergence de comportements positifs envers l’environnement (Biel, 2017, Wang & Lin, 2017). Environ 8 % des Francais vivent sous le seuil de pauvreté, soit 5 millions de personnes. Parmi lesquelles plus de 33% n’ont aucun diplôme, 84% n’ont pas le bac (Maurin, 2018). Or, nous pensons que pour bâtir un avenir positif ces personnes doivent pouvoir avoir accès à de l’information sur les enjeux de notre siècle via des expériences personnelles enrichissantes et inspirantes, dépassant la simple transmission de connaissances.

Un projet d’investissement

Med’Connect est un projet ambitieux, et représente un moment important de la vie de notre association. Ce projet d’investissement permet à The Lost Compass d’établir une base de travail complète et mobile afin d’assurer ses prochaines missions en accord avec sa vision.

Cette fois-ci, Med’Connect est l’occasion d’aller plus loin en terme de réduction de l’empreinte carbone de nos déplacements !

De nombreuses solutions existent aujourd’hui pour limiter notre empreinte carbone lors de nos déplacements, notamment par la mutualisation des moyens de transports. Les modes de déplacements sont au cœur de la problématique climatique. En tant que jeunes scientifiques issus du domaine de l’environnement, nous attachons une grande importance à ces questions. Ainsi nous souhaitons que l’ensemble des déplacements actuels et futurs aient le plus faible impact possible sur l’environnement tout en assurant la faisabilité technique de nos actions.

Med’connect, engagé pour la recherche appliquée et impliquée

Le voilier sera une véritable plateforme scientifique mobile sur l’étude de l’impact de l’élévation du niveau de la mer et les conflits d’usage qui existent en milieu littoral. Cette fois ce ne sont pas les personnes qui iront chercher la science, mais la science qui viendra à eux.

Les temps forts de Med’Connect

Sur le terrain

Général
Au départ d’une commune littorale, les jeunes des M.E.C.S embarquent accompagnés des éducateurs spécialisés.
La mission en mer dure 4 jours durant lesquels l’équipage échantillonne les habitats de petits fonds au sein de l’aire marine déterminée au préalable, avant de retourner au point de départ afin de débarquer les passagers ayant pris part aux travaux.
L’équipe de l’association à bord fait ensuite route vers la prochaine ville pour répéter les mêmes étapes. Cette méthode permettra de couvrir une grande partie du littoral occitan en une saison de terrain. Les villes concernées sont : Banyuls-sur-mer; Perpignan, Narbonne, Sète, Agde, et Montpellier (Carnon).

En détail
La première journée est dédiée à l’appropriation de la vie en mer.
Les jours suivants sont organisés en deux phases : les matinées sont consacrées aux ateliers de terrain scientifique et les après-midi aux ateliers sur le thème des changements climatiques en Méditerranée.
Les suivis scientifiques sont réalisés selon des protocoles déjà existants afin de contribuer à l’effort d’échantillonnage en Méditerranée française, à savoir l’estimation de l’installation des juvéniles et du recrutement par des recensements visuels sous-marin (UVC) via un échantillonnage représentatif (Prato et al., 2017; De Girolamo & Mazzoldi, 2001). Ces analyses sont utilisées pour caractériser et hiérarchiser les zones à partir d’enjeux de préservation et/ou gestion pré-établis. Il s’agit de relevés terrain en plongée libre (palmes-masque- tuba, PMT) (Cheminée et al., 2010; Cheminée et al., 2013). À titre d’exemple le recensement des juvéniles peut être mené en suivant un transect de 10m2 (10m x 1m) soit une surface standardisée (unité d’échantillonnage) et pour chaque type d’habitat à échantillonner dans chaque zone, avec un minimum de 10 réplicats (soit 100m2) pour la robustesse de l’analyse. Plusieurs zones seront échantillonnées en 2020 conformément aux sites d’intérêt identifiés et échantillonnés par le passé (Banyuls, Agde).

On peut citer un exemple : un départ d’Agde afin d’échantillonner les habitats de petits fonds intra et extra l’aire marine de la côte agathoise. Une cartographie préalable identifiant les nurseries potentielles est étudiée afin de déterminer 10 sites spécifiques (10 transects de 100m) à échantillonner pendant la mission de terrain de 4 jours. Cinq sites seront situés à l’intérieur de l’AMP et cinq sites sont situés en dehors afin de permettre d’étudier l’efficacité des aires marines protégées à conserver ces habitats essentiels.
Ce travail participe à augmenter l’effort d’échantillonnage des habitats nurseries en Occitanie, ce qui fait partie des objectifs de la Directive cadre Stratégie pour le milieu marin (DCSMM), dont l’objectif final est de « préserver la diversité biologique et le dynamisme des océans et des mers et d’en garantir la sûreté, la propreté, le bon état sanitaire et la productivité ».

Un résumé pour les plus pressés

Si vous n’avez pas le temps de lire toutes ces informations, pas de problèmes, on vous a préparé un résumé complet !
Cliquez sur le boutons ci-dessous pour le télécharger.

Octobre 2020 – Juin 2021

Acquisition du voilier

Visites des différents voiliers pouvant correspondre à nos besoin; Essais en Mer; Achat.

Octobre 2020 – Juin 2021
Juillet – Octobre 2021

Réparation et préparation du navire

Installation de l’équipement scientifique; Mise aux couleurs de l’association; Pose des sponsors.

Juillet – Octobre 2021
Janvier – Mars 2022

Développement des ateliers ludo-éducatifs

Des ateliers scientifiques et pédagogiques, permettant d’aborder la problématique du changement climatique sur le littoral Occitan de façon engageante !

Janvier – Mars 2022
Juin 2022

Premiers test des activités

Avec 40 étudiants de l’Université de Montpellier nous testerons les activités en conditions réelles.

Juin 2022
Juillet – Août 2022

Sessions de terrain

28 jours seront passés en mer au total. Afin de maximiser les conditions favorables à la navigation nous fixons la mission sur les 2 mois d’été.

Juillet – Août 2022
Septembre 2022

Montage du documentaire

Un documentaire retraçant l’aventure humaine du projet.

Septembre 2022
Octobre 2022

Expositions photographiques

Mise en place des expositions photo dans les différentes villes-étapes.

Octobre 2022
Avril 2023

Sortie du documentaire

Projection dans les villes étapes traversées durant la mission et à l’Université de Montpellier

Avril 2023

Et après ?

Notre volonté est d’étendre le projet à l’ensemble du littoral Méditerranéen Français.
Concrètement cela signifie que nous préparons la seconde édition de Med’Connect en région Sud.

S’ouvrir à la Méditerranée internationale

Pour cela des missions intra-Méditerranéennes sont envisagées, avec à bord des étudiants des universités d’Occitanie. Pour favoriser l’aspect culturel, la mobilisation des villes jumelées devrait permettre à l’avenir de faciliter la mise en place de nouveaux partenariats scientifiques et sociaux : mise en relation des universités, des étudiants et des chercheurs. Ainsi, cet objectif conjugue l’aspect social, culturel et écologique : emmener des étudiants dans d’autre pays méditerranéens afin de rencontrer d’autre personnalités inspirantes et faire naître des vocations.

Les villes jumelées sont un moyen de tisser des liens et d’établir des relations d’échange des connaissances, d’expériences, et de savoir-faire dans tous les domaines de la vie locale. En effet, de nombreuses cultures bordent la Méditerranée et on peut citer la ville de Palerme, jumelée avec Montpellier, cité insulaire de 650 000 habitants.